Rubrique des naissances à la ferme

Le chevreau…le petit de la…

GAEC de Brette Vieille

 

On vous dit : Star de Monsieur SEGUIN, animal de la ferme, fromages… Vous voyez ? Connu aussi pour son coup de dents permettant l’entretien des milieux ouverts et tailler au carré les arbustes sur son passage. Toujours pas ? Non, non, on n’essaye pas de vous rendre chèvre !

Ce billet est un coup de projecteur sur les bonnes nouvelles des exploitations caprines. De janvier à mi-mars, les naissances se cumulent et les fermes se transforment en nourricière. Les chevreaux sont beaux, mignons et tout chaud (et au chaud). C’est donc le moment idéal d’y emmener vos enfants !

Le GAEC de Brette Vieille est une exploitation familiale situé en « montagne provençale » dans le Diois. Céline BRES, agricultrice, nous a donné un peu de son temps pour partager le quotidien de ces chevreaux. Vous aussi vous vous posez sûrement plein de questions.

Depuis le début de l’année, 200 chevreaux sont nés sur l’exploitation. Le GAEC de Brette Vieille attend d’autres naissances prévues sur une partie du mois de mars. Rien que ça ! Plusieurs races sont élevées comme la Saanen, l’Alpine, la Croisée Anglo-nubienne, la Provençale, la Lamancha, la Croisée Boer et la Boer race pure. Lorsque Céline a repris la ferme, les chèvres Saanen et Alpines étaient déjà présentes. Céline nous rapporte : « On nous a offert une Provençale, puis une Boer race pure et nous avons pris une Anglo-nubienne aussi pour se faire plaisir ». Et voilà, comment votre troupeau devient diversifié !

« Ceci dit j’ai une petite préférence pour l’Anglo-nubienne pour son caractère calme » nous confit Céline.

Les chèvres portent pendant 5 mois leur bébé. Elles ont une portée par an de 1 à 5 petits. De ce fait, « la première mise bas marque le plus car c’est une vraie surprise. Nous avons seulement une idée théorique du moment crucial. » Après la naissance, il est nécessaire de les séparer des mères, de désinfecter leur cordon ombilicale et de les nettoyer avec la paille. Ils sont nourris au biberon avec du colostrum thermisé (lait de la première traite chauffé à 56° pendant une heure afin de tuer certaines maladies). Il faut savoir qu' »ils poussent leur premier bêlement quelques secondes après la naissance et se mettent sur leurs quatre pattes les 5 à 10 minutes qui suivent ! » explique notre productrice.

Les mères porteuses consomment une quantité plus importante de céréales pour reprendre des forces. Le GAEC donne du lait reconstitué à base de poudre aux chevreaux. Les chèvres sont traites et le lait est conservé pour la fabrication des fromages. A 1 an, les chevrettes peuvent enfin gambader avec le troupeau dans les prairies.

Mais comment gèrent-ils les 200 chevreaux ? L’élevage est une sacrée organisation ! Ils gardent 30 à 35 chevrettes pour renouveler le troupeau, en vendent 30 à 50 pour d’autres exploitations, vendent quelques boucs (1 à 3 boucs par an sont gardés pour éviter la consanguinité) et les autres chevreaux d’une semaine partent chez un engraisseur. Et pour mieux s’y retrouver, les chèvres sont toutes nommées à leur arrivée au monde. « Elles ont toutes un numéro mais le nom est plus facile à retenir. » ajoute notre agricultrice.

Vous pouvez venir visiter sur rendez-vous la ferme pour découvrir l’ambiance post-naissance et caresser les chevreaux. Vous pourrez aussi sentir et déguster le fromage de chèvre affiné à l’ancienne. Vous pourrez également trouver de la charcuterie et plats cuisinés avec la viande de chèvre Boer en vente.

Pour votre peau, testez les savons doux au lait de chèvre.

 

Dépêchez-vous, les naissances se terminent bientôt !

 

GAEC DE BRETTE VIEILLE
Quartier Raynauds
26340 BRETTE
04 75 27 50 41/ 06 07 34 89 23
contact@gaec-brettevieille.com


Les commentaires sont fermés.