Rubrique des naissances à la ferme

6 mois plus tard… De retour au…

Gaec des Baratons

 

Vous vous souvenez ? Dimanche 23 septembre 2018, nous fêtions la journée de Bienvenue à la Ferme en Drôme, les 30 ans de la ferme Gaec des Baratons et les 30 ans de la marque Bienvenue à la Ferme et c’était à la ferme du Gaec des Baratons. Oui on est d’accord, beaucoup de 30 ans ! 

 

 

 

 

 

 

 

Savourez une journée à la Ferme a été un succès avec 1 100 visiteurs reçus sur la ferme. Nous avons donc posé la question à Anaïs du Gaec des Baratons : qu’as-tu retenu de l’évènement ? Et bien voilà, c’est que du positif ! Des clients sont revenus pour acheter des tommes, et ils étaient venus pour Savourez une journée à la Ferme. Anaïs précise : « Ils demandent si cela va encore avoir lieu sur la ferme cette année. » De plus, les animations ont vraiment plu.

 

 

 

 

 

 

Bon, cette année, Bienvenue à la Ferme en Drôme fêtera son réseau sur une autre ferme, sur un autre territoire drômois. Pour l’instant, nous ne vous dévoilons pas notre prochaine destination… qui sera inédite. Mystère !

 

 

 

 

 

En 6 mois, des rebondissements ont eu lieu sur la ferme. Notamment, la naissance des chevreaux ! L’équipe du Gaec est bien occupée avec ses 270 chevreaux nés en ce début 2019. Il reste encore 5 à 6 chèvres pour la mise bas…

Les chèvres sont de race Saanen. Ces chèvres blanches, c’est toute une histoire de famille. Depuis les grands-parents, la ferme élève des Saanens. Cette race est docile mais fait quand même des bêtises…

 

« Les chevreaux ça sautent et ça court partout ! On leur met des jeux : bidons, bottes de pailles,… » s’amuse Anaïs.

Les chèvres portent 5 mois les chevreaux, et ont une portée par an. Juste pour reposer le contexte : 160 chèvres en totalité sur la ferme. Voilà. 

 

Anaïs nous explique aussi : « On apprend aux chevreaux à téter au biberon puis au nourrisseur. On paille. On les caresse avec plein d’amour. » Tout un programme ! En outre, les chevreaux ont du lait des mères pendant les huit premiers jours. Que deviennent-ils ensuite ? Ceux que la ferme élèvent grandissent en bouc et chevrette. Les autres quittent la ferme pour l’engraissement. « On en fait pas l’engraissement. » précise notre adhérente.

 

« Cette année, une de nos petites chevrettes qu’on élève passait entre les barreaux de la barrière pour nous rejoindre. Elle sautait de partout. La seule à faire ça ! C’était assez drôle ! »

 

Le lait de chèvre est valorisé sur la ferme en fromage. En plus, les chèvres écoutent la musique pendant la traite. Anaïs nous confit « On leur met la radio avec France Bleue. Je ne sais pas si ça les détend. » La production de fromage commence début/ mi-février et se termine fin novembre. En 2016, le Gaec des Baratons a été récompensé avec une médaille d’or au Concours Général Agricole à Paris.

 

« Cette année, nous avons un gros changement sur la ferme, nous avons changé de machine à traire. Nous avons mis un roto de traite, c’est une sorte de manège pour les chèvres sur lequel on trait. Les chèvres sont traites et après un tour de manège, elles descendent. Cela nous permet d’améliorer le bien-être animal et humain, car il n’y a plus aucune sur-traite et attente. »

Les fromages de chèvre sont vendus dans une petite boutique à la ferme et sur les marchés (La Motte et Hauterives). 

Envie de voir les chevreaux de la ferme ? Anaïs vous reçoit pendant les horaires d’ouverture de la fromagerie. Vite, ça grandit !

 

GAEC DES BARATONS
200 chemin des Baratons
26330 CHATEAUNEUF-DE-GALAURE
04 75 68 69 66
gaec-baratons.roberts@wanadoo.fr


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *